30 juillet 2020 Charles Arramon

Pause gourmande avec Made : découvrez Chistera & Coquillages

Après vous avoir présenté un superbe projet de rénovation situé en plein Biarritz à deux minutes à pied de la Côte des Basques, nous vous retrouvons aujourd’hui pour une immersion au coeur de la vie commerçante de Biarritz pour découvrir l’un de nos coups de coeur : le restaurant Chistera & Coquillages. 

LE CHISTERA & COQUILLAGE, POUR LE PLAISIR DES GOURMANDS

Le Chistera & Coquillages est situé dans le mythique quartier des Halles de Biarritz, au 13 rue des Halles pour être précis. Il s’agit d’un lieu mythique où gastronomie et plaisir de vivre s’allient pour une expérience unique et inoubliable. Nous avons eu le plaisir d’échanger avec Ludo, gérant du Chistera, afin d’en savoir plus sur son parcours et le succès de son restaurant. Ce passionné de 25 ans nous livre son histoire… Place à l’interview ! 


MADE :

“Bonjour Ludo, parles-nous un peu de ton établissement Chistera & Coquillages.”

LUDO :

“Bonjour, je m’appelle Ludovic Barucq, je suis le gérant du Chistera & Coquillages aux Halles de Biarritz. C’est un établissement qui a été transformé il y a 4 ans. Depuis, on l’a agrandit et on a rajouté deux salles. La cuisine du Chistera se base essentiellement sur le poisson et les fruits de mer mais on fait également tout ce qui est pintxos, cassolette, côtes de boeuf etc. Nous sommes très accès sur le partage et la convivialité.”

LUDO, gérant du Chistera & Coquillages – © Jon Sanchez


MADE : 

“On t’a connu dans tes débuts quand tu étais au Bar de la Côte. A l’époque tu étais serveur, aujourd’hui tu es gérant de ton propre restaurant. Comment en es-tu arrivé là ?” 

LUDO : 

“En ce qui concerne mon parcours personnel, il est très simple : j’ai démarré en faisant une année en tant qu’homme de ménage au Bar de la Côte. L’année d’après je suis passée runner, pour ensuite être chef de rang pendant deux ans. Après cette expérience, je me suis rendu compte que je n’avais plus de perspectives d’évolution. Du coup, j’ai vu avec la direction du Bar de la Côte pour changer d’établissement.

Ainsi, après le Bar de la Côte, me voici désormais au Chistera. À l’époque, il y a 4 ans donc, j’étais serveur dans ce restaurant. J’ai fait un an de service, ça s’est super bien passé. La deuxième année, j’avais sympathisé avec le responsable de salle, on s’entendait très bien donc je suis passé responsable adjoint. J’étais serveur 5 jours par semaine et responsable 2 jours par semaine pour le remplacer quand il n’était pas là. 

La troisième année on m’a demandé de prendre sa place donc j’ai été promu directeur et on m’a annoncé en même temps que je serai directeur pour l’année 2019 et que si je le souhaitais, on me confierait la gérance à partir du 1er janvier. 

Comment j’en suis arrivé là ? Je pense sincèrement que mon évolution est essentiellement due au fait que j’étais au bon endroit au bon moment. 

Après, à côté de ça, je suis une personne qui a toujours beaucoup travaillé. J’ai été habitué à travailler 7 jours sur 7, faire 12-15h par jour sans me poser de questions, sans regarder ce qu’on me donnait à la fin du mois parce que je savais que ça payerait un jour. 

Je pense que le plus gros de ma réussite tient de l’éducation que mes parents m’ont transmis. Sans eux, je ne serais pas là où j’en suis aujourd’hui, c’est-à-dire à gérer 20 salariés et 35 l’été. Et bien entendu, la clé a été la motivation et le fait d’être sympathique avec les gens.”

© Jon Sanchez

MADE : 

“ Ton restaurant se situe en plein coeur des Halles de Biarritz, lieu de vie où convivialité et rencontres vont de pair. Pourquoi être venu travailler ici il y a 4 ans ?”


LUDO :

“À la base, je ne pensais pas récupérer la gérance d’un restaurant de ce calibre-là car c’est une grosse Maison. Je ne m’attendais vraiment pas à ça. Cependant, j’avais beaucoup d’ambitions ; je me voyais gérant d’un 30 couverts. Mais certainement pas d’un 700 couverts !  Donc si à la base j’ai choisi cet emplacement pour travailler, c’était surtout pour avoir du contact. Pour être restaurateur, il faut que les gens te voient, t’apprécient et aient envie de revenir te voir. Je savais qu’en venant aux Halles de Biarritz, qui est un endroit de passage, un endroit de vie, l’un des endroits qui vit vraiment à l’année ici, j’allais élargir mon répertoire, mes contacts et ma visibilité.”

MADE : 

“ En tant que Biarrot pur souche, décris-nous ton mode de vie et parle-nous de tous les avantages que tu trouves à vivre dans cette si belle cité balnéaire qu’est Biarritz.”


LUDO : 

“Mon mode de vie, il est très simple puisque mon métier, c’est ma vie. Très honnètement, ça fait 4 ans que je fais que ça. Après, pour ma part j’ai toujours vécu à Biarritz. Ce que j’aime dans Biarritz c’est qu’on a quand une même une partie de la saison où on a du passage, des vacanciers mais l’autre moitié de l’année, c’est un village où tout le monde se connaît, c’est une petite famille ! Et c’est vraiment ce mode de vie là que j’aime. 

Donc les avantages de vivre à Biarritz franchement… Il n’y a que des avantages à vivre à Biarritz, il n’y aucun inconvénient pour moi. Je suis amoureux de ma ville, je suis pur Biarrot et il y a trop d’avantages pour en citer. La pluie, le beau temps, la plage, la montagne…Tout est magique ici. “Naître et mourir à Biarritz” : voilà ce que je peux dire. Après, si j’ai les moyens d’aller un jour ouvrir quelque chose ailleurs, je le ferai mais je reviendrai à Biarritz quoi qu’il arrive.”

© Jon Sanchez


MADE :
“Quand on passe devant ton restaurant, on a envie de faire comme tout le monde : avoir une place à ta terrasse. Parle-nous justement de tes clients et de ce que tu fais pour les fidéliser.”


LUDO : 
“Moi, j’ai la plus belle clientèle de Biarritz ! J’ai les meilleurs clients de l’histoire de la clientèle ! Non sans rire… Pour fidéliser, c’est facile. Aujourd’hui, ce qui compte c’est la sympathie. Certes il faut que l’assiette soit bonne mais le service, c’est la clé. Chez moi, les clients sont toujours bien servis. Il ne faut pas faire de spectacle, il ne faut pas toujours être sur leur dos : il faut juste être avenant, souriant, agréable et communiquer avec les gens. Moi c’est comme ça que je fidélise ma clientèle.” 
Alizée, assistante marketing chez MADE, et Ludo, gérant du Chistera
MADE : 
“Tu connais Mélissa notre responsable administrative depuis 6 ans, tu es ami avec notre chargée marketing Juliette et tu es copain de près ou de loin avec tous les membres de la Team MADE. Mais au délà de ces liens amicaux, que penses-tu réellement de MADE et de l’état d’esprit de l’entreprise ?” 


LUDO : 
“J’ai connu MADE parce que j’ai travaillé avec Saïd, l’un de vos conseillers immobiliers, durant ma première année de restauration. Par la suite, j’ai rencontré tout le reste de l’équipe mais en dehors de MADE, un par un parce qu’ici tout le monde finit par se connaître un jour ou l’autre. J’ai tout de suite eu de la sympathie pour ces gens-là car ils sont gentils. Après, j’ai appris qu’ils faisaient tous partie de votre agence.
Je me retrouve totalement dans les valeurs que vous véhiculez sur les réseaux sociaux. MADE, ce sont des gens géniaux et très humains. De plus, vous proposez des produits haut de gamme, des produits finis. Clairement, si j’avais un achat immobilier à faire, ce serait vers MADE que je me dirigerais car j’ai pas le temps de m’occuper de ça, faire les travaux etc. Je sais qu’en achetant avec MADE, j’aurais la garantie d’un achat clé en mains.”
© Jon Sanchez


LE CHISTERA & COQUILLAGES

13 rue des Halles, 64200 Biarritz


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à vous abonner à nos réseaux sociaux Facebook et Instagram pour suivre toute notre actu et échanger avec nous à propos de votre projet de vie.


Si vous souhaitez acheter ou vendre votre bien sur la Côte Basque, nos agents immobilier Naum, Philippe, Saïd, Michaël, Peïo et Kelly seront ravis de vous accompagner dans votre projet de vie.

UNE ESTIMATION GRATUITE?

Nous vendons en moins de 28 jours ! Contactez-nous, gagnez du temps !