Made Real Estate vous éclaire sur les conditions d’emprunts en 2021

Dernièrement nous vous parlions des changements globaux que nous connaitrons cette année et qui ont pris effet au premier janvier. Comme promis, nous vous réservons un article tout entier pour vous parler de l’emprunt en 2021 et des changements auxquels vous attendre.

L’une des conséquences de la crise sanitaire a été le report de certains projets immobiliers partout en France. Les chiffres parlent d’eux eux même, en 2020, 980 000 transactions ont été réalisées en France, contre plus d’1,2 millions en 2019. C’est le secteur primo-accédant et petits investisseurs qui a été le plus impacté. En effet c’est plus de 18% de prêts accordés en moins sur l’ensemble de l’année.  

Source : www.mysweetimmo.com

La bonne nouvelle c’est que chaque situation, même la moins favorable, ne dure jamais éternellement. Alors parmi les choses positives de 2021, il y a l’assouplissement des conditions d’octroi de prêt dès ce premier trimestre ! La durée maximale de prêt passe de 25 à 27 ans et le taux d’endettement passe de 33 à 35%. Le taux d’usure (taux annuel effectif global maximal auquel un prêt peut être accordé) bénéficie également d’une légère augmentation depuis le 1er janvier 2021, pour les prêts de moins de 10 ans c’est une hausse de 0,15% et pour les prêts de 10 à 20 ans l’évolution est de 0,05%. Le taux de crédit sur un an diminue globalement, permettant aux français d’emprunter environ 10% de plus que l’année précédente.

Alors comment savoir si cette année sera bénéfique pour nous et quel profil dois-je avoir pour emprunter facilement ? Comme vous le savez sans doute, la majorité des banques accepteront votre prêt si vous avez un CDI dont la période d’essai est terminée ainsi qu’un apport d’environ 10%. Chaque profil est différent donc l’idéal est de faire appel à un courtier pour étudier votre dossier et trouver la banque la plus ajustée à vos besoins.

Mais qui est à l’origine de ces changements, quel est l’organisme qui dicte ces règles aux banques françaises ? Il s’agit du Haut Conseil de Stabilité Financière, un conseil créé par la loi de séparation et de régulation des activités bancaires du 26 juillet 2013. Cet organisme veille sur la stabilité financière en France et est mandatée pour définir la politique macroprudentielle et de ce fait limiter les risques économiques.  C’est le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, à la tête de cette autorité qui est à la base de cet assouplissement.

Nous n’oublions pas évidemment une grande catégorie de la population fortement lésée par cette crise et pour qui 2021 ne s’annonce pour l’instant pas encore florissante en terme de projets de vie. Nous pensons fort aux secteurs sinistrés par cette crise : hôteliers, spectacle et culture, événementiel, aéronautique,…

Toutefois, l’année qui vient de s’écouler a également montré que la population française est génératrice de projets et porteuse d’espoir pour le secteur immobilier. En effet, 70 à 80% de l’économie continue à tourner et la vie continue pour bon nombre de français comme avant : fonder des familles, naissances, évolutions professionnelles,… les poussant vers de nouveaux projets immobiliers.

En parallèle, avec les années qui passent, on voit un certain nombre de personnes vendre leur maison au bénéfice d’un appartement, pour se rapprocher de la ville. Ou à contrario des personnes qui au sortir de cette crise vendent leur appartement en ville pour se rapprocher de la campagne…

Alors oui, crise ou pas crise, le secteur immobilier restera porteur. Alors nous espérons que 2021 verra vos projets se réaliser. N’hésitez pas à nous consulter pour une estimation de votre bien ou pour parler de votre projet de vie.

Sources : https://www.empruntis.com/, https://www.dossierfamilial.com/

    UNE ESTIMATION GRATUITE?

    Nous vendons en moins de 28 jours ! Contactez-nous, gagnez du temps !